Code ISBN: 978-2-88453-069-9

Jean-François Raffaëli
Auteur: Delafond Marianne, Genet Caroline

Peintre, sculpteur, graveur, acteur, littérateur, Raffaëlli a eu de multiples activités. Lié par l'intermédiaire de Degas au groupe des Impressionnistes aux expositions desquels il participe en 1881 et 1882, il se différencie de ceux-ci par une attention poussée pour le dessin et le goût d'un certain misérabilisme très éloigné des préoccupations de Renoir ou de Monet. Ce faisant, il se montre le peintre naturaliste par excellence et les sympathies de Zola et Daudet en témoignent.

Né en 1850, Raffaëlli est engagé à l'âge de 18 ans comme choriste, puis comme acteur dans les théâtres lyriques. Le matin il suit les cours des Beaux-Arts où il sera pendant quelque temps l'élève de Gérome. Son premier tableau sera exposé au Salon de 1870. En 1876, le critique Duranty l'invite à se joindre au groupe impressionniste. Parmi ses nouveaux camarades, il retrouve Forain, qu'il a déjà rencontré auprès de Verlaine et Rimbaud. Installé a Asnières, Raffaëlli décrit le petit peuple miséreux qui hante les banlieues déshéritées.

En 1886, il ne participe pas à la dernière exposition des impressionnistes mais, avec Renoir et Monet, montre ses oeuvres à l'Exposition internationale chez Petit.Il est invité aux expositions des XX et entretient de bonnes relations avec Octave Maus, Verhaeren, et Mallarmé auquel en 1888, il demande d'écrire sept poèmes sur des petites gens de la rue pour un ouvrage édité par Le Figaro.

Le succès venant, Raffaëlli se réinstalle à Paris et peint des scènes plus bourgeoises, pose son chevalet devant des perspectives classiques du paysage parisien ou bien de Moret.

Raffaëlli demeure avant tout l'illustrateur d'une certaine atmosphère sans joie où des buveurs d'absinthe en redingote et des terrassiers sont attablés dans des cafés tristes ouverts sur un paysage de banlieue

Pages :  128

Format :28x24 cm         Illustration : 80 Ill. dont 64 en couleurs.

Prix CHF : 45.00      Prix EUR : 29.00

Reliure : Broché